Le mode navigation privé de Chrome, est-il vraiment privé ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Suite à un recours collectif aux États-unis, Google devra s’expliquer devant la justice sur le fonctionnement du mode navigation privé de son navigateur Chrome.

Un groupe de consommateurs a intenté un recours collectif contre Google auprès du tribunal fédéral de San Jose en Californie, en affirmant que lorsqu’un utilisateur opte pour le mode navigation privé du navigateur Chrome, l’entreprise peut toujours tracer ses activités.
Les plaignants, qui réclament au moins 5 milliards de dollars de dommages et intérêts, affirment que Google collecte clandestinement des informations sur ce que les internautes consultent en ligne et sur les sites où ils naviguent.
En outre, le recours collectif a dénoncé le fait que Google collecte des données par le biais de Google Analytics, de Google Ad Manager et d’autres applications et plug-ins, indépendamment du fait que les utilisateurs cliquent ou non sur les annonces sponsorisées par Google.
Jose Castañeda, porte-parole chez Google, a contesté fermement ces accusations en affirmant que le mode navigation privé de Chrome permet de naviguer sans stockage de données dans le navigateur et le dispositif de l’utilisateur. Il a également ajouté que Chrome affiche une notice lorsque l’on démarre le mode de navigation privé qui rappelle que le sites web pourraient toujours être en mesure de collecter des données pendant la navigation. Plus précisément, même sans dépôt de cookies, l’adresse IP de l’utilisateur permet de déterminer sa localisation précise.
Dave Nilsson, le fondateur de l’entreprise ConvertedClick, a apporté des éclairages sur le mode navigation privé.
Il a précisé que même pendant la session privée, le sites web et les annonceurs peuvent toujours tracer les internautes.
Plus précisément, même sans dépôt de cookies, l’adresse IP de l’utilisateur permet de déterminer sa localisation précise.
Ce que les annonceurs peuvent créer, ajoute-t-il, c’est une empreinte numérique qui comprend les données sur le navigateur, le système d’exploitation, le fuseau horaire, la langue et la localisation. Telles sont les données qui peuvent ainsi être collectées pendant une session privé.
Enfin, il a rappelé que le mode navigation privée de Google avait été initialement conçu pour faciliter le partage d’ordinateurs, et pas comme moyen pour protéger de la vie privée des internautes.

Évaluez votre niveau
de conformité

En quelques clics,
lancez sans engagement
et en toute conformité un
audit flash !

Pour recevoir votre audit flash gratuit et sans engagement, merci de bien vouloir remplir ce formulaire :