• Home
  • Adtech & Media
  • La collecte de données vocales à des fins lucratives suscite une vive inquiétude quant au respect de la vie privée

La collecte de données vocales à des fins lucratives suscite une vive inquiétude quant au respect de la vie privée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’essor des produits à assistance vocale dans les foyers et sur les lieux de travail a entraîné une vague d’innovations dans le secteur privé, permettant d’affiner la prise de commandes dans les fast-foods, de remplacer les appareils portatifs généralement utilisés par les employés des entrepôts et de perfectionner les appareils domestiques intelligents qui s’adaptent aux tics vocaux de l’utilisateur, selon les experts et les défenseurs de la vie privée qui se sont entretenus avec ABC News.

Mais la collecte de données vocales alimente également le marketing ciblé basé sur les informations personnelles récoltées à partir des enregistrements et risque d’entraîner des violations de données qui pourraient placer la voix d’une personne dans les mains de cybercriminels cherchant à l’imiter, ont-ils ajouté.

« C’est devenu un véritable problème car de plus en plus de personnes utilisent des appareils à commande vocale comme Alexa et Siri », a déclaré Marc Rotenberg, fondateur et directeur exécutif du Center for AI and Digital Policy, une organisation à but non lucratif, à ABC News. « Il y a une bombe à retardement avec la collecte des enregistrements vocaux ».

En effet, les opposants craignent que les produits à assistance vocale ne recueillent des données plus confidentielles que ne le pensent les utilisateurs, ce qui permettrait aux entreprises de tirer profit des déclarations faites à la maison ou au travail par le biais de publicités soigneusement élaborées ou de la vente d’informations personnelles.

La voix d’un consommateur pourrait être utilisée pour révéler une foule de connaissances sur lui, notamment sa taille, son poids, son origine ethnique, ses traits de personnalité et d’éventuels problèmes de santé.

En juin dernier, TikTok a mis à jour sa politique de confidentialité, élargissant les données collectées par l’entreprise aux enregistrements vocaux.

Les entreprises qui collectent des données vocales pourraient utiliser ces informations pour vendre des produits directement aux consommateurs, ou transmettre ces données à des annonceurs, a déclaré M. Turow, de l’université de Pennsylvanie.

« Alors que nous entrons dans un monde où les gens utilisent la voix plutôt que la saisie dans leur vie quotidienne, les spécialistes du marketing veulent savoir : Que puis-je tirer de la voix de cette personne ? », a-t-il déclaré.

Rotenberg, du Centre pour l’IA et la politique numérique, a averti que la collecte de données audio pourrait également permettre à des acteurs malveillants d’accéder à la voix d’une personne, ce qui leur permettrait de commettre des fraudes ou d’autres crimes par le biais d’une usurpation d’identité.

En octobre dernier, Forbes a rapporté qu’un malfaiteur utilisant cette tactique, connue sous le nom de « deepfake audio », avait convaincu une banque basée à Hong Kong d’envoyer 35 millions de dollars à un criminel que la banque pensait être un avocat d’affaires.

Apple et Google n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur le vol et l’abus potentiels des données vocales.

Malgré l’utilisation croissante de la technologie d’assistance vocale, les lois protégeant la collecte des données audio restent limitées, selon les avocats et les défenseurs qui ont parlé avec ABC News.

Les États-Unis n’ont pas de loi fédérale régissant ces données, ce qui laisse la réglementation principalement au niveau des États. Jusqu’à présent, quatre États ont adopté des lois relatives à la collecte de données vocales : La Californie, le Texas, l’État de Washington et l’Illinois

Il est donc clair qu’il devient urgent de limiter la collecte de données vocales, avant que les produits à assistance vocale ne soient plus largement adoptés.

Évaluez votre niveau
de conformité

En quelques clics,
lancez sans engagement
et en toute conformité un
audit flash !

Pour recevoir votre audit flash gratuit et sans engagement, merci de bien vouloir remplir ce formulaire :