• Home
  • Gafam
  • JEDI : la guerre des géants avortée ou le début d’une nouvelle guerre asymétrique ?

JEDI : la guerre des géants avortée ou le début d’une nouvelle guerre asymétrique ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Source image : Witkowski, Wallace. “Microsoft Wins JEDI Battle but Amazon Could Return Fire.” MarketWatch, MarketWatch, 28 Oct. 2019, www.marketwatch.com/story/microsoft-wins-jedi-battle-but-amazon-could-return-fire-2019-10-28.

Alors qu’Amazon et Microsoft se battaient depuis maintenant deux ans pour obtenir le contrat JEDI (Joint Entreprise Defense Infrastructure) et ainsi héberger les données du Pentagone sur leur cloud pour une durée de dix ans, ce dernier a décidé d’annuler le contrat qui était finalement revenu à Microsoft. Le pire (ou le meilleur) dans cette histoire : le Pentagone compte faire un nouvel appel d’offres et mettre en place un multi cloud impliquant plusieurs acteurs. Microsoft et Amazon Web Service (AWS) étant «les seuls capables de répondre aux besoins du Pentagone»[1], ils sont bien sûr invités à participer de nouveau à cet appel. En revanche, le ministère américain souhaite «poursuivre ses études de marché pour déterminer si d’autres fournisseurs basés aux États-Unis»[2] pourraient remplir ses exigences.

Est-ce la fin de la guerre Microsoft – AWS ou le début d’une guerre asymétrique GAFAM (Google, Amazon, Microsoft)  – autres acteurs hors GAFAM (Oracle, IBM) ?

Un marathon judiciaire sans fin

L’intensité de la lutte pour obtenir le contrat s’explique notamment pour son montant qui s’élève à dix milliards de dollars. Mais l’argent était loin d’être la seule motivation des deux géants dont les chiffres d’affaires atteignent plusieurs centaines de milliards de dollars. En effet, il s’agit également d’une question de prestige et d’une opportunité pour s’imposer au sein d’autres marchés auprès du ministère américain de la défense[3].

En octobre 2019, après de longs mois de négociations, c’est finalement Microsoft qui l’emporte. Amazon, ne s’avouant jamais vaincue, a par la suite décidé de faire recours devant la justice. En effet, il semblait évident pour Amazon que le contrat devait lui revenir, cette dernière étant pionnière sur le marché (elle avait déjà décroché des contrats importants, avec la CIA notamment). Après une réexamination des candidatures, le Pentagone a réaffirmé son désir de travailler avec Microsoft. Deuxième coup dur pour Amazon qui, n’ayant aucune intention d’abandonner, a déposé une nouvelle plainte, dénonçant une “intervention politique”. Le groupe, dont le patron Jeff Bezos était considéré comme “un ennemi politique” par Donald Trump, estimait alors être victime d’une revanche de l’ancien président américain.

Pour sortir de l’impasse d’une procédure judiciaire sans fin, le Pentagone a préféré annuler le contrat, affirmant qu’«avec l’évolution de l’environnement technologique, il est devenu clair que ce contrat (…), qui a longtemps été retardé, ne répond plus aux exigences pour combler les lacunes en matière de capacités»[4].

Les deux belligérants ne se sont pas fait attendre pour réagir. Microsoft affirmant que « la sécurité des Etats-Unis est plus importante que n’importe quel contrat » et Amazon en se réjouissant de cette volonté de modernisation et en rappelant une nouvelle fois que Microsoft avait été sélectionnée « non pas sur la base du mérite de ses propositions, mais à la suite d’une influence extérieure qui n’a pas sa place dans les marchés publics »[5].

Le retour du JEDI

«La bataille n’est toutefois pas finie»[6] rappelle Pierre Benhamou dans son article. En effet, le mégacontrat JEDI sera remplacé par … et bien un autre mégacontrat intitulé le Joint Warfighter Cloud Capability (JWCC). Comme mentionné plus haut, Microsoft et Amazon seront sollicitées en priorité sur ce contrat, mais la porte sera ouverte à d’autres acteurs. Le contrat devrait ainsi s’étaler sur cinq ans (dont une période de base de trois ans et deux périodes d’option d’un an), et s’élever à plusieurs milliards de dollars.

Affaire à suivre donc, en espérant cette fois-ci que le contrat ne s’éternisera pas sur deux années ou plus…

 

 

[1] Vergara, Ingrid. “Le Pentagone Annule Le ‘Contrat Du Siècle’ JEDI Que Se Disputaient Microsoft Et Amazon.” LEFIGARO, 6 July 2021, www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/le-pentagone-annule-le-contrat-du-siecle-jedi-que-se-disputaient-microsoft-et-amazon-20210706. 

[2] Voir note 1

[3] Marin, Jérôme. “Amazon Obtient L’annulation Du Contrat Cloud Du Pentagone.” Cafétech, 7 July 2021, cafetech.fr/2021/07/06/amazon-obtient-lannulation-du-contrat-cloud-du-pentagone/.

[4] Benhamou Pierre Benhamou | Modifié le mercredi 07 juil. 2021 à 10:22, Pierre. “Contrat JEDI : Microsoft, Amazon Et Washington Se Rejettent La Faute.” Contrat JEDI : Microsoft, Amazon Et Washington Se Rejettent La Faute, 6 July 2021, www.zdnet.fr/actualites/jedi-le-pentagone-annule-son-contrat-a-10-milliards-de-dollars-39925859.htm.

[5] Voir note 4

[6] Voir note 4

 

Sources :
  • Benhamou Pierre Benhamou | Modifié le mercredi 07 juil. 2021 à 10:22, Pierre. “Contrat JEDI : Microsoft, Amazon Et Washington Se Rejettent La Faute.” Contrat JEDI : Microsoft, Amazon Et Washington Se Rejettent La Faute, 6 July 2021, www.zdnet.fr/actualites/jedi-le-pentagone-annule-son-contrat-a-10-milliards-de-dollars-39925859.htm.
  • Marin, Jérôme. “Amazon Obtient L’annulation Du Contrat Cloud Du Pentagone.” Cafétech, 7 July 2021, cafetech.fr/2021/07/06/amazon-obtient-lannulation-du-contrat-cloud-du-pentagone/.
  • Vergara, Ingrid. “Le Pentagone Annule Le ‘Contrat Du Siècle’ JEDI Que Se Disputaient Microsoft Et Amazon.” LEFIGARO, 6 July 2021, www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/le-pentagone-annule-le-contrat-du-siecle-jedi-que-se-disputaient-microsoft-et-amazon-20210706.

Évaluez votre niveau
de conformité

En quelques clics,
lancez sans engagement
et en toute conformité un
audit flash !

Pour recevoir votre audit flash gratuit et sans engagement, merci de bien vouloir remplir ce formulaire :