Google n’effectuera pas les premiers tests FLoC en Europe en raison des contraintes liées au RGPD

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Google ne testera pas son nouveau système de cohortes dans les pays où le RGPD et la directive ePrivacy sont en vigueur, du moins pour l’instant.

Au cours d’une réunion de l’Improving Web Advertising Business Group (IWABG) qui a eu lieu mardi 23 mars au World Wide Web Consortium, Michael Kleber, ingénieur chez Google, a confirmé que le FLoC pourrait ne pas être compatibles avec la législation européenne sur la protection de la vie privée.
Plus précisément, Michael Kleber a déclaré que Google n’activera pas les Origin Trials de Chrome concernants le FLoC pour les utilisateurs provenant des pays de l’EEE.
La décision de Google serait motivée par la difficulté de savoir quelles entités assumeraient les statuts du responsable du traitement et du sous-traitant dans les « cohortes ».
Pourtant, après la réunion de l’IWABG, le directeur produit du navigateur Chrome Marshall Vale a twitté en contredisant partiellement Micheal Kleber.
Dans son tweet il a déclaré : « Nous allons démarrer l’Origin Trial du FLoC pour les utilisateurs aux États-Unis et dans une sélection d’autres pays, et par la suite, nous prévoyons de rendre le FLoC disponible pour des tests dans le monde entier.»
Peu après, Marshall Vale a tweeté à nouveau, indiquant que les tests de FLoC aux États-Unis ne constituent que le stade préliminaire et que Google travaille pour démarrer les tests en Europe dès que possible.
L’enjeu qui se pose, c’est que le navigateur Chrome peut attribuer un utilisateur dans une cohorte en l’associant à un identifiant du type FLoC. Cela pourrait être considéré comme une donnée personnelle au sens de la loi européenne. Par conséquent, ce type de traitement des données personnelles pourrait constituer une violation du RGPD.
En outre, le fait que les éditeurs adhérant au FLoC ne fourniront pas aux utilisateurs une notice et un choix sur la manière dont leurs données seront utilisées pour créer des cohortes pourrait entrainer une violation de la directive ePrivacy, qui, entre autres, réglemente l’utilisation des cookies en ligne.

Évaluez votre niveau
de conformité

En quelques clics,
lancez sans engagement
et en toute conformité un
audit flash !

Pour recevoir votre audit flash gratuit et sans engagement, merci de bien vouloir remplir ce formulaire :