• Home
  • CNIL
  • Google et Amazon sanctionnés lourdement par la CNIL

Google et Amazon sanctionnés lourdement par la CNIL

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Une sanction de 35 millions pour Amazon et de 100 millions pour Google : la non-conformité aux règles sur le consentement aux cookies peut coûter cher.

Le 7 décembre 2020 la CNIL a sanctionné lourdement les deux sociétés pour n’avoir pas respecté la loi Informatique et Libertés, notamment pour des manquements à l’article 82 de cette loi.
Tout d’abord, la commission restreinte de la CNIL a relevé pour les sites des deux géants que lorsqu’un utilisateur se rendait sur leurs pages plusieurs cookies ayant une finalité publicitaire étaient automatiquement déposés sur le terminal de l’internaute.
La CNIL a également relevé que les bandeaux d’information sur les sites de Google et Amazon n’étaient ni clairs ni complets. En effet, les bandeaux ne fournissaient pas d’information sur les cookies alors qu’ils étaient déjà déposés.
En outre, Google a été sanctionné pour une défaillance du mécanisme d’opposition. Plus spécifiquement, chaque fois qu’un internaute désactivait la personnalisation de la publicité, un des cookies déposés continuait à tracer l’utilisateur.
Suite à la publication des sanctions, Amazon s’est dit en désaccord avec la décision de la CNIL. Le géant du e-commerce a déclaré que « La protection des données personnelles de nos clients a toujours été une priorité absolue pour Amazon. Nous mettons continuellement à jour nos pratiques en matière de protection des données personnelles afin de garantir que nous répondons aux besoins et aux attentes en constante évolution des clients et des autorités de régulation, et que nous nous conformons pleinement à toutes les lois applicables dans chacun des pays où nous opérons ».
Google a également publié un communiqué de presse, en contestant les sanctions : « Nous défendons notre bilan en matière de transparence et de protection de nos utilisateurs, grâce à des informations et des paramètres de confidentialité clairs, une solide gouvernance interne des données, une infrastructure sécurisée, et, surtout, des services utiles. La décision rendue par la CNIL (…) fait l’impasse sur ces efforts et ne prend pas en compte le fait que les règles et les orientations réglementaires françaises sont incertaines et en constante évolution. Nous poursuivrons nos échanges avec la CNIL pour mieux comprendre ses préoccupations à mesure que nous continuons d’apporter des améliorations sur nos produits et services ».

Évaluez votre niveau
de conformité

En quelques clics,
lancez sans engagement
et en toute conformité un
audit flash !

Pour recevoir votre audit flash gratuit et sans engagement, merci de bien vouloir remplir ce formulaire :