France Digitale attaque Apple

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’association qui représente les start-up françaises porte plainte auprès de la CNIL, en accusant la société américaine de ne pas respecter le RGPD en matière de traçage sur iOS.

L’association France Digitale (qui représente plus de 1 800 startups) a déposé plainte le 9 mars contre Apple auprès de la CNIL. 
Selon l’association, la publicité personnalisée présente dans les services d’Apple ne respecterait pas le RGPD. Plus précisément, les annonces ciblées seraient activées par défaut sans le consentement préalable des utilisateurs,  lesquels ne seraient pas suffisamment informés sur l’exploitation de leurs données.
Nicolas Brien, le directeur de France Digitale, a déclaré : «Le sentiment d’injustice prévaut. Pas une semaine ne passe sans qu’un de nos adhérents ne soit contrôlé par la CNIL ou un autre gendarme européen. Et à côté de cela, la première valeur boursière mondiale, qui a un bataillon d’avocats à sa disposition, survole les principes les plus élémentaires du respect de la vie privée. Il y a un deux poids deux mesures
Dans sa plainte, France Digitale appelle la CNIL à «prendre toute mesure visant à faire cesser les pratiques ainsi dénoncées». «A quoi servent les réglementations européennes si elles ne sont appliquées qu’aux petits acteurs?».
Apple n’a pas tardé à réagir dans un communique de presse, niant les accusations de France Digitale : « Les allégations contenues dans la plainte sont manifestement fausses et seront vues pour ce qu’elles sont, une piètre tentative de ceux qui traquent les utilisateurs pour détourner l’attention de leurs propres actions et tromper les régulateurs et les décideurs politiques ».
La plainte portée par l’association des start-up françaises s’ajoute à une autre action intentée par les représentants de la publicité digitale. Ce secteur a saisi l’Autorité de la concurrence afin d’obtenir des mesures restrictives contre la nouvelle fonctionnalité d’iOS, l’App Tracking Transparency (ATT). L’ATT prévoit que les développeurs d’applications obtiennent le consentement de l’utilisateur avant partager leurs données personnelles avec des tiers.

Évaluez votre niveau
de conformité

En quelques clics,
lancez sans engagement
et en toute conformité un
audit flash !

Pour recevoir votre audit flash gratuit et sans engagement, merci de bien vouloir remplir ce formulaire :