Facebook verse 650 millions de dollars pour mettre fin à un litige concernant la protection des données

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Aux États-Unis, un juge fédéral approuve un règlement de 650 millions de dollars dans le cadre d’un procès contre Facebook pour utilisation illicite de données biométriques et de la technologie de reconnaissance faciale.

Le juge de district américain James Donato donne son aval à l’accord conclu dans le cadre d’un recours collectif déposé en 2015 en Illinois. Par conséquent, 1,6 million d’utilisateurs de Facebook au sein de l’État de l’Illinois qui ont participé à l’action collective recevront chacun 345 dollars.

Le juge Donato qualifie ce règlement comme le plus important jamais conclu pour une violation de la vie privée, en le considérant également comme : « une victoire éclatante pour les consommateurs dans le domaine très sensible de la vie privée numérique ».

Dans le cadre du recours, Facebook était accusé de violer une loi de l’Illinois sur la vie privée. Plus précisément, la société n’avait pas obtenu le consentement préalable de ses utilisateurs avant d’employer sa technologie de reconnaissance faciale afin de scanner les photos téléchargées et de stocker des visages numérisés.

L’action collective était intentée en vertu de la législation de l’Illinois sur la protection des informations biométriques, qui permet aux consommateurs de poursuivre les entreprises qui n’ont pas obtenu l’autorisation avant de collecter des données telles que les visages et les empreintes digitales.

Par conséquent, depuis le recours collectif, Facebook a modifié son système de marquage de photos.

Évaluez votre niveau
de conformité

En quelques clics,
lancez sans engagement
et en toute conformité un
audit flash !

Pour recevoir votre audit flash gratuit et sans engagement, merci de bien vouloir remplir ce formulaire :