• Home
  • News
  • Cruise rappelle le logiciel sur 80 de ses véhicules après un accident

Cruise rappelle le logiciel sur 80 de ses véhicules après un accident

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La semaine dernière, la société Cruise, spécialisée dans la conduite autonome, et les autorités de réglementation américaines ont déclaré que la filiale de General Motors avait rappelé le logiciel déployé sur 80 véhicules après que deux personnes aient été blessées dans un accident survenu en juin à San Francisco. 

Les régulateurs fédéraux ont déclaré que le logiciel rappelé pouvait « prédire de manière incorrecte » la trajectoire d’un véhicule venant en sens inverse. Cruise a déclaré que ce scénario inhabituel ne se reproduirait pas après la mise à jour.

L’incident s’est produit un jour après que l’État de Californie ait accordé à Cruise un permis pour lancer un service commercial de covoiturage sans conducteur dans l’État. 

Le véhicule tentait d’effectuer un virage à gauche dans une rue à deux voies et a été heurté par une voiture qui circulait en sens inverse à vive allure. 

Selon le rapport que Cruise a soumis au California Department of Motor Vehicles en juin, une des personnes qui se trouvait dans le véhicule en excès de vitesse et un employé de Cruise qui se trouvait dans le véhicule autonome ont été blessés. 

Cruise a révélé jeudi qu’après l’accident du 3 juin à San Francisco, la société a temporairement empêché ses véhicules d’effectuer des virages à gauche non protégés et a réduit la zone dans laquelle ses véhicules pouvaient évoluer.

Ces virages ci ont ensuite été progressivement introduits après une mise à jour le 6 juillet dernier.

Cruise a souligné que tous les véhicules avaient des mises à jour logicielles et que le rappel n’a pas d’impact ou de changement sur leurs opérations actuelles sur la route.

L’accident de juin était le seul incident de ce type sur plus de 123 560 virages à gauche non protégés par un conducteur avant la mise à jour du logiciel, selon Cruise. Le rapport indique également que les forces de l’ordre ont constaté que la « partie la plus responsable » de la collision était l’autre véhicule, selon les documents déposés.

En outre, Mary Barra, PDG de General Motors, s’est exprimée publiquement sur les progrès de Cruise et sur la confiance qu’elle accorde à la technologie de conduite autonome, qui effectue des trajets sans chauffeur depuis l’automne dernier :

“Je suis vraiment impressionnée et satisfaite des progrès réalisés par Cruise sous la direction de Kyle Vogt (PDG) depuis que la technologie est prête”.

Cet incident fait écho aux récents déboire de Tesla. En effet, l’agence en charge des véhicules à moteur en Californie (DMV) a accusé début août le constructeur de mentir aux consommateurs sur ses technologies de conduite autonome, et a déposé des plaintes auprès d’un tribunal administratif de l’Etat.

 

By Mélissa Walehiane

Évaluez votre niveau
de conformité

En quelques clics,
lancez sans engagement
et en toute conformité un
audit flash !

Pour recevoir votre audit flash gratuit et sans engagement, merci de bien vouloir remplir ce formulaire :